Cabinet d’avocat spécialisé dans les violences conjugales à Lyon

 

Le cabinet DEL VECCHIO-ZINSCH à Lyon accompagne les victimes de violences conjugales.

 

Comment aider une femme victime de violences conjugales ?

Les femmes victimes de violences conjugales peuvent, si elles en ont le courage, aller directement déposer plainte auprès du commissariat de leur choix. Peu importe qu’il s’agisse du commissariat de leur quartier ou d’un quartier différent de leur domicile. Tous les commissariats de police sont dans l’obligation de prendre le dépôt de plainte d’une personne victime (de violences conjugales).

 

Si cela est trop difficile, il est toujours possible soit d’écrire directement au procureur de la république (à Lyon au « Tribunal judiciaire de Lyon » 67, rue Servient 69003 Lyon).

Les victimes de violences conjugales peuvent également se rapprocher d’une association ou d’un avocat qui les aidera et les accompagnera dans cette démarche.

 

Les « associations de femmes battues » peuvent accompagner les femmes victimes de violences conjugales sur le plan matériel (mise à disposition d’un logement d’urgence) et sur le plan psychologique (encadrement psychologique).

Notre cabinet d’avocat peut, quant à lui, accompagner les victimes dans les démarches juridiques (en amont de la plainte par des explications sur les démarches à mener puis une fois que le dépôt de plainte déposée sur les demandes à formuler).

 

 

Qu’est-ce que la violence conjugale ?

Sur le plan juridique, peuvent être considérer comme des Violences Conjugales toute violence morale ou physique dans un contexte de couple qu’il s’agisse d’un couple marié, d’ex conjoints, concubin et ce même si le couple n’était ni pacsé et ni marié.

 

Comment porter plainte pour violences conjugales ?

Avant toute chose, il faut se prémunir d’un certificat médical établissant avec exactitude les stigmates de la violence. Un nombre de jours d’incapacité totale de travail sera fixé par le médecin. Il convient soit de se rendre auprès de son médecin traitant soit de se rendre aux urgences hospitalières.

Pour déposer plainte auprès du commissariat, il suffit de se présenter dans n’importe quel commissariat muni de ce certificat et de toutes preuves démontrant la violence (photo, enregistrement vidéo ou audio).

 

Quelle condamnation pour des violences conjugales ?

S’il existe suffisamment d’éléments pour poursuivre l’agresseur à l’origine des violences conjugales, le procureur peut faire le choix soit de faire un rappel à la loi à ce dernier au sein même du commissariat, soit de le renvoyer en maison de justice, soit de le renvoyer devant un tribunal correctionnel. La victime de violences conjugales, peut alors solliciter d’être placée sous protection avec une interdiction pour l’agresseur de l’approcher et l’allocation de dommages intérêts. Pour ce faire, elle peut recourir à notre cabinet d’avocats qui se chargera de faire les démarches en ce lieu et place et les demandes adéquates (ce qui évite à la victime de devoir préparer son dossier et de se présenter au tribunal).

 

Quel est le problème de la Violence Conjugale ?

Il est difficile pour les femmes Victime de Violences Conjugales de faire la démarche de déposer plainte. En effet, sauf stigmates physiques dans le cadre de violences conjugales physique, il est parfois difficile de faire la démonstration de violences. (Tout particulièrement lorsqu’il s’agit de violences morales). Dans l’hypothèse de violences physiques, l’institut médico-légal établira, à la demande du parquet (en suite du dépôt de plainte) un certificat médical établissant l’incapacité totale de travail (Notion juridique pour déterminer exactement le préjudice et fixer les dommages intérêts qui pourront être alloués à la victime).

 

 

Qui contacter dans le cas de Violences Conjugales ?

La première des choses à faire est bien évidement d’appeler les services d’urgence médicale (pompiers) dans l’hypothèse où il s’agit de violences physiques. Il convient ensuite (munie du certificat médical remis) de se rendre au commissariat de police pour déposer plainte.

Il ne faut pas hésitez ensuite de se rapprocher d’une association et d’un avocat pour être entouré pour la suite de la procédure.

 

 

Qui sont concernés par les violences conjugales ?

Toutes les femmes, dans tous les milieux, peuvent être victimes de violences conjugales. En effet, tant les violences physiques que morales peuvent exister dans tous les milieux sociaux et professionnels.

Le plus difficile, pour les victimes, est de prendre conscience de leur qualité de victime.

Souvent, l’emprise et la manipulation du « conjoint agresseur » est tel qu’il est difficile pour une victime de se reconnaître comme telle et de faire les démarches.

Aussi, il est très important d’être entourée de personnes compétentes qu’il s’agisse d’associations, de Psychologues, de services sociaux et d’avocat afin d’être aidée, accompagnée et de bien comprendre tout ce qui vous attend dans cette courageuse démarche.